Un enfant d’Aigues-Mortes et un grand serviteur de notre Cité nous a quittés.

Un enfant d’Aigues-Mortes et un grand serviteur de notre Cité nous a quittés. Maurice Fontaine s’en est allé, entouré par les siens.

Il fut le premier Maire de l’Après-Guerre à avoir une vision d’avenir pour sa ville. Je ne reviendrai pas sur les nombreuses réalisations qui portent son sceau, elles ont été détaillées dans l’article du Midi Libre lui rendant hommage.

Un aigues-mortais au Sénat, c’est une page de l’histoire de notre Cité. Au Palais du Luxembourg où il défendit la cause de la ruralité avec conviction, il porta haut les couleurs de sa ville natale. Pourtant bien qu’il eût connu les ors de la République, sa simplicité, sa gentillesse et sa modestie restèrent intactes.

De lui, je garderai également le souvenir d’un grand conteur d’histoires aigues-mortaises. Lorsqu’ il nous invitait à dîner les soirs de fêtes dans sa maison du poste à essence BP, il nous régalait avec toutes ses « histoires vraies » en patois, n’est ce pas la Prune, Pataud, Rousséton et bien d’autres.

Maurice tu as fait honneur à Aigues-Mortes, ta ville est fière de toi, Aigues-Mortes ne t’oubliera pas.