MYSTERES ARCHEOLOGIQUES A…..AIGUES-MORTES

Une mission de fouille archéologique menée, en novembre 2015, aux pieds des remparts Sud a levé une partie du voile sur la construction de l’édifice moyenâgeux. La première constatation faite a été de mesurer la hauteur de la partie inférieure des remparts enfouie dans le sol, soit environ 2,5 mètres.

Plus étonnant a été la découverte d’un radier (plateforme servant d’assise stable) que l’on croyait jusqu’alors constitué en bois et qui en fait pourrait avoir été réalisé avec du granit de galets.

Des échantillons de ces galets ont été entreposés dans la Cour du Gouverneur et plusieurs d’entre eux seront prochainement exposés dans le Cloitre Des Capucins auprès du sarcophage du Chevalier Croisé.

Selon Monsieur  Nicolas Faucherre, Directeur du Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée, Professeur des Universités histoire de l’art et archéologie médiévales :

«  la réalisation des sondages a permis des apports considérables à la connaissance du Port et des Remparts d’Aigues-Mortes qui se sont révélés une réserve archéologique exceptionnelle. La fondation des murailles est finalement constituée, dans ce secteur, d’une simple semelle épaissie posée dans les sables marins. En avant, l’épandage sur ces sables de ces gros blocs de granite roulés, qui constituaient une sorte de cale portuaire ou de brise lame est une vraie surprise. 83 d’entre eux ont été déposés dans la cour du Monument Historique pour étude, les prélèvements pour lames minces vont permettre à priori de trouver leur provenance…… En fonction des résultats scientifiques engrangés, trois autres sondages seront probablement entrepris l’an prochain, dont un au pied de muraille mais intramuros. »

 AIGUES-MORTES la mystérieuse n’a pas encore livré tous ses secrets…….

archeo1