Le tombeau des PORCELET de retour à Aigues-Mortes

En 1835, des fouilles entreprises pour le détournement du Vidourle mettaient
à jour une pierre tumulaire, au lieu dit “les tombes”, à Aigues-Mortes.

Depuis 1910, ce qui allait devenir le “sarcophage du croisé” était entreposé
dans les réserves du Musée Archéologique de Nîmes.

105 ans plus tard, le sarcophage revient en terre aigues-mortaise, Monsieur
Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes et Madame Dominique Darde,
conservateur du Musée ayant répondu favorablement à la requête de la Mairie
d’Aigues Mortes et aux vœux passionnés du Président de la Société
Archéologique locale.

Le blason taillé dans la pierre permet d’identifier le “croisé” comme un
membre de la famille de Porcelet. Mais de quel Porcelet s’agit-il, le
sarcophage, pesant plus d’une tonne, n’a pas encore livré tous ses mystères.

Il est visible au Cloître des Capucins au cœur de la Cité du Saint Roi!

img126

Retrouvez l’article du Midi libre dans son intégralité ici