FETE D’HIVER A AIGUES-MORTES

C’était une promesse de campagne, mais pas uniquement cela.

Les taureaux à Aigues-Mortes ce n’est pas que la fête votive d’octobre, dont je rappelle ici qu’elle n’a jamais été liée un premier ou au deuxième week-end, puisque traditionnellement fixée en fonction de la Vendange et du Levage. Souvenez-vous de la chanson qui dit « après le sel et la vendange, lorsque plus rien ne nous dérange… ».

Avec le Comité des Fêtes une réflexion s’est engagée, qui a conduit dans un premier temps à l’abrivado-bandido de Noël, qui sera bien sûr reconduite cette année, et dans un second temps à la création de cette fête d’hiver, que nous venons de vivre.

Une première édition qui a connu un franc succès, avec abrivados et bandidos, courses dans un bouvaou improvisé au pied de nos remparts. Un bouvaou bien plus sympa, chaud et populaire que ne l’auraient été de bien hypothétiques, pour ne pas dire improbables, arènes au Mas d’Avon.

Premier concours de ferrade également, remporté par la Manade Saint-Antoine : Félicitations !

Un grand merci aux organisateurs, aux bénévoles, aux commerçants qui nous ont aidés, aux musiciens, aux services techniques et agents municipaux, aux manadiers et gardians et surtout à vous aigues-mortaises et aigues-mortais, ou amis venus d’ailleurs, qui avez fait de ces deux journées une belle réussite populaire, deux journées d’estrambord !
[envira-gallery id=”138″]