DE L’IMPORTANCE DE L’A.S.A DU BOURGIDOU – SYLVEREAL

Il y a une dizaine de jours du fait de la canicule le niveau des eaux dans les canaux du Bourgidou a baissé très en dessous de la côte normale, pouvant mettre en péril les exploitations agricoles et notamment la viticulture.

Des dispositions ont été immédiatement prises par le Président des A.S.A afin que les propriétaires terriens s’abstiennent d’irriguer les terres non agricoles (consigne qui a été respectée ) et qu’il soit mis en fonction une pompe supplémentaire au niveau de Sylvéreal. Après un incident technique lié à la surchauffe d’un disjoncteur, la quatrième pompe a pu entrer en action et en 72 heures le niveau de l’eau a été ramené à un niveau acceptable, soit +17 à l’échelle hydraulique du Mas d’Avon.

Depuis le début de cette année, la Commune d’Aigues Mortes œuvre pour une reconnaissance par les pouvoirs publics du rôle de Service Public joué par les A.S.A en petite Camargue,  notamment lors des périodes de sécheresse ou d’inondation. Plusieurs réunions se sont tenues en Mairie d’Aigues-Mortes et au Scamandre avec les maires concernés, les administrateurs des A.S.A, les services de l’Etat, du Conseil Général et le Syndicat mixte de la Camargue Gardoise.

Un Rendez-vous a été pris avec Monsieur le Préfet du Gard.

Toutefois, il y a une chose que les responsables de l’A.S.A du Bourgidou-Sylvéreal ne pourront pas faire : c’est de nettoyer les fossés, roubines et divisoires dans certaines parties entourées de propriétés privées en lieu et place desdits propriétaires. Car si les roubines privées ne sont pas entretenues, ce n’est ni la faute du temps, ni des autorités locales, ni du Président des A.S.A.

Et que dire de la présence ou pas de martelières au droit de chaque propriété ?