9 Novembre 1970 – 9 Novembre 1989 : Deux anniversaires pour l’Histoire !

De-gaulle-radioLe 10 novembre 1970, je me trouve en salle de travaux dirigés à la Faculté de Droit de Montpellier .La nouvelle tombe : Le Général de GAULLE est décédé la veille. Aussitôt, un étudiant s’écrie sur le ton de la plaisanterie : «  Allons donc, cet homme là est indestructible ! ». La réponse de la Prof de Droit Public fuse : « Quelles que soient vos idées politiques, respectez cet homme auquel vous devez de vivre aujourd’hui dans un pays libre ».

L’homme du 18 juin venait de disparaître nous laissant « une certaine idée de la France » ! et Georges Pompidou déclarait sur les ondes :

«  Le Général de GAULLE est mort, la France est Veuve ! »

Cet homme visionnaire, qui dès le discours de Bayeux en 1946, énonçait les principes fondamentaux de la Vème République, et qui se situait au dessus des partis est, et restera,  l’homme qui a permis à la France de relever la tête, de regagner sa liberté perdue et de pendre place parmi les plus grandes puissances du monde moderne.

Lui qui, devant le Congrès Américain en 1960, déclarait à propos du choc EST-OUEST, en pleine guerre froide : « La France a choisi d’être au côté des peuples libres », n’aura pas vu tomber 19 ans plus tard le Mur de Berlin.

C’était la fin du « rideau de fer », la fin des démocraties populaires et de l’URSS.