Octobre

A l’heure où le plan se vide de ses théâtres, la fête 2018 laissera un gout amer dans le cœur de tous les « ventres bleus ». Amertume d’une fête endeuillée et meurtrie par deux terribles accidents, amertume pour nos  traditions fragilisées encore un peu plus après de tels évènements, amertume enfin pour l’indécence de certains propos.