Le tombeau des PORCELET de retour à Aigues-Mortes

En 1835, des fouilles entreprises pour le détournement du Vidourle mettaient à jour une pierre tumulaire, au lieu dit « les tombes », à Aigues-Mortes. Depuis 1910, ce qui allait devenir le « sarcophage du croisé » était entreposé dans les réserves du Musée Archéologique de Nîmes. 105 ans plus tard, le sarcophage revient en terre aigues-mortaise, Monsieur Jean-Paul