Octobre

A l’heure où le plan se vide de ses théâtres, la fête 2018 laissera un gout amer dans le cœur de tous les « ventres bleus ».

Amertume d’une fête endeuillée et meurtrie par deux terribles accidents, amertume pour nos  traditions fragilisées encore un peu plus après de tels évènements, amertume enfin pour l’indécence de certains propos.

Cela ne fait aucun doute , il y aura un « avant » et un « après » dimanche 7 octobre. Comment pourrait-on oublier la vision glaciale de cette voiture de fête retournée sur le Boulevard Gambetta, avec ces enfants d’Aigues-mortes allongés à même le sol et recevant les premiers soins, avant d’être évacués vers le Centre de Secours de la Salle Nicolas Lasserre?

Un grand merci aux secouristes de l’Unass remarquablement coordonnés par le Docteur Billy Assaf.

Les rumeurs les plus alarmantes se sont, bien entendu propagées, mais j’ai , fort heureusement, pu annoncer rapidement aux familles « qu’aucun pronostic vital n’était engagé ».

Depuis, certains ont pu rejoindre leur domicile , d’autres sont encore en convalescence et vont entamer une longue période de rééducation fonctionnelle. Notre devoir est de les accompagner et de les soutenir dans cette épreuve.

A la question « fallait il arrêter purement et simplement la fête le premier dimanche ? », ma réponse a été de la continuer car, aussi tragique que pouvait être la situation, nous avions besoin d’être ensemble, de faire corps, d’être unis pour faire face à l’adversité.

C’est la position que j’ai soutenue devant les Services de l’Etat, Préfecture et Gendarmerie, lors de la réunion en mairie du lundi 8 octobre.

Sur l’accident lui même je ne ferai aucun commentaire, une information judiciaire ayant été ouverte par Monsieur le Procureur de la République.

Ce qui nous importe, c’est que nos jeunes puissent retrouver une vie normale le plus rapidement possible.

Dans les mois qui vont venir, je souhaite que nous engagions une vaste concertation sur l’évolution de nos traditions à Aigues-Mortes , et puisqu’elles sont intergénérationnelles, il faut que tout le monde puisse s’exprimer, dans le respect des uns et des autres et dans l’écoute.

C’est ensemble que nous serons plus forts pour faire face aux difficultés du futur, c’est ensemble que nous trouverons des solutions pour pérenniser notre patrimoine culturel.

Ce n’est pas dans la division, dans le dénigrement, dans la polémique, ce n’est pas en stigmatisant notre jeunesse comme j’ai pu l’entendre ici ou là, que nous y parviendrons.

Notre jeunesse n’est que le reflet de ce que nous sommes, de ce que nous lui avons légué en héritage,  elle sera demain, la première à défendre nos traditions, quand nous serons trop âgés pour le faire. Faisons lui confiance et écoutons la.

Quant aux manipulateurs d’opinions et colporteurs de rumeurs,  je les laisse simplement devant le miroir de leur conscience.

                                                                                                                                 Pierre Mauméjean

7 commentaires sur “ Octobre ”
  1. Bravo et merci pour votre ténacité. Bien sûr il faut que la fête d’aigues mortes continue et sois encore plus belle l’année prochaine. Sinon ça en sera fini de la bouvine et des fêtes votives. Car tous les autres villages vont suivre . Au contraire aigues mortes doit prouver aux autres que tout est possible malgré l’adversité

  2. Quand on perd un être cher, la vie continue malgré tout avec tristesse souvent mais elle continue. Cette fête devait être vécue même si ça ne pouvait être dans l’allégresse des fêtes précédentes. Merci Pierrot,comme t’appellent beaucoup d’aigues-mortais, merci d’avoir eu la sagesse et le cran de continuer.

  3. Merci à vous et à votre équipe,pour votre courage et votre ténacité,emprunte de réaction froide et intelligente..Les aigues mortais n ont jamais été des moutons à qui l’on dicte ce qu ils ont doit faire ou ne pas faire..tenez bon,car si vous baissez pavillon,c c est toute les traditions qui déclineront.Dans les mois à venir,vous pouvez comptez sur nous et toute notre équipe.
    Nicolas et Mélissa,manade vitou.

  4. Magnifique discours 🙂 rien à rajouter vous avez était là et solidaire avec la jeunesse pour la défendre malgré les complications et tout le monde sait que ce n’est pas facile avec la place que vous occupez… Comme vous dite c’est tous ensemble qu’on va se relever et être plus fort pour notre avenir ! L’année prochaine va être un très bon cru c’est certain merci encore mr le maire

  5. Bravo Monsieur le Maire…la fête d’Aigues Mortes est la plus belle fête de la région,et il faut absolument qu’elle perdure.Site atypique et variétés des manifestations est le cocktail absolu pour des superbes photos et vidéos.

  6. je tiens à vous féliciter et vous remercier pour votre courage et abnégation, là ou beaucoup d’élus auraient jeté l’éponge, vous vous êtes battu pour que la fête continue, malgré les pressions des services de l’état, vous avez malgré tout fait confiance à votre comité des fêtes, à votre jeunesse, à nous manadiers, acteurs privilégiés de votre fête je vous en remercie, et vous en suis reconnaissant. Aux jours d’aujourd’hui il faudrait beaucoup plus hommes et d’élus de votre trempe, pour défendre nos traditions, nos valeurs, et nos convictions. Je vous renouvelle mes sincères amitiés.

    Jérôme BERTRAND
    Manade du Gardon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.