Le maire d’Aigues-Mortes Pierre Mauméjean : « Je suis candidat à un second mandat »

Le maire centriste sortant fait le point sur son mandat et dévoile ses grands projets.

Pourquoi partir pour un second mandat ?

De nombreux projets en cours vont entrer en phase de réalisation concrète. J’ai envie de les suivre et un mandat de plus ne sera pas de trop. Ce qui est sûr, c’est que je n’en ferai pas trois.

Quel bilan tirez-vous de votre premier mandat ?

Je crois qu’on n’a pas trop mal réussi. Nous avons travaillé sur trois axes principaux, avec des résultats tangibles. Sur la sécurité, les chiffres de la délinquance ont chuté de 50 %, on a renforcé la police municipale qui travaille en étroit partenariat avec la gendarmerie. Cela ne se faisait pas avant. Quand on est arrivé il y avait 4 caméras de vidéosurveillance. Aujourd’hui, on en a 52. Cela a un coût mais c’est un choix politique.

Pour la propreté, on a mis de gros moyens avec une maraude déléguée à une société qui passe 7 jours/7 trois heures en hiver et six heures en été. Et sur la proximité, on a créé des référents de quartier et des groupes de réflexion qui débattent régulièrement de tous les sujets.

Quels sont vos grands projets ?

J’ai présenté un projet urbain sur les dix prochaines années. La commune va être bourg centre, un projet porté par la Région qui va ouvrir des subventions.

Aigues-Mortes manque de logements sociaux, les jeunes partent, quatre classes ont fermé, si ça continue on ne sera plus chef-lieu de canton. Il y a urgence à construire. Trois projets urbains seront au cœur du prochain mandat : la résidence du Bosquet (40 logements et 12 maisons en partage), derrière la gare (70 logements) et le Mas d’Avon dont l’urbanisation dépend du nouveau PPRI qui sera présenté fin avril et validé à la fin de l’année.

En amont du Mas d’Avon, on poursuit l’idée d’un troisième pont sur le canal dont les études sont préfinancées. Il absorbera 2 500 véhicules chaque jour. Et un parking multimodal près d’Union des matériaux désengorgera le tour des remparts.

Le Mas d’Avon, qui vous tient à cœur fait polémique…

L’État l’a reconnu en espace stratégique en mutation, c’est-à-dire urbanisable avec des contraintes strictes, il y a 15 ans. On y prévoit un écoquartier sur une douzaine d’hectares avec 300 logements, ce terrain est moins inondable qu’ailleurs. Une fois le PPRI validé, il faudra encore modifier le Plu, c’est un projet à cinq ou dix ans. Et on préservera une partie du site pour créer des prés communaux pour la fête votive.

Qui part sur votre liste ?

Environ les deux tiers repartent. Pas le premier adjoint qui ne le souhaite pas mais il est encore trop tôt pour dévoiler une liste.

En 2014, Pierre Mauméjean (divers droite) avait obtenu 50,16 % face à Cédric Bonato (divers gauche) 43,2 % et Stéphane Pignan (divers droite) 6,62 %.

CATHERINE HANIN

Source originale:Midi Libre https://www.midilibre.fr/2019/04/16/maumejean-je-suis-candidat-a-un-second-mandat,8133170.php