Hommage à Alain RANCAN, enfant du pays.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris, ce matin , la disparition d’Alain Rancan, un enfant d’Aigues-Mortes.

Gentil garçon, toujours discret, il avait fait partie de cette génération dorée des juniors au temps des Georges Frassica , Jean-Louis Gisclard, Jacky Soulier, Henri Daguzon et autres Michel Bruguier ou Roland Arnaud…

Footballeur élégant, gaucher très technique, avec lequel j’ai eu le plaisir de jouer sous le maillot de l’USSA, il avait construit sa vie familiale et professionnelle à Nîmes, où il était un cadre du Centre de Formation du Nîmes-Olympique.

Adessias mon ami!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.