COMPLEMENT D’ENQUETE SUR …. COMPLEMENT D’ENQUETE-EPISODE UN-

La liberté d’opinion est une valeur fondamentale de nos libertés publiques.

Chacun est en droit d’avoir son opinion, son avis sur un sujet touchant à la sphère publique. Ainsi tout un chacun doit pouvoir avoir sa propre appréciation sur le thème développé, le 8 mars dernier, sur France 2 : « de Maire en fille ».

Ce qui est important c’est que l’ensemble des éléments du dossier soient portés à connaissance, à la fois sur le fond et sur la forme, et là le compte n’y est pas !

Sur la forme, comment expliquer qu’un magazine télévisé national s’intéresse à Aigues-Mortes où jamais un fils, une fille ou des petits-enfants ont succédé au Maire sortant ( rien à voir avec Aix ou Mandelieu ) ?

Signalement de l’association « Anticor 30 » nous dit-on, sur « la découverte par un conseiller municipal » de l’emploi à la Mairie d’une bonne demi-douzaine – voire jusqu’à 18 – de parents de l’Adjointe aux Ressources Humaines.

Mais qui était donc ce Sherlock Holmes municipal…? On le saura vite: l’ancien Maire! Et il lui aurait fallu son mandat de six ans, plus quatre années passées dans l’opposition pour découvrir ce « pot aux roses » ?

Soit notre Sherlock local n’est pas très réactif, soit il s’agit d’emplois récents soigneusement dissimulés.

L’émission Complément d’Enquête allait lever le voile, n’en doutons pas….

Mais au fait, interrogeons-nous. Qui est donc le référent local d’Anticor 30 ? Ne serait-il pas un ancien colistier de l’ancien Maire lors des élections municipales de 2008 ? La réponse est oui!

Ce n’est qu’une constatation, mais il y a quand même de quoi s’interroger sur cette proximité? N’est-il pas vrai ?

Passons pour la forme et les interrogations qu’elle soulève, voyons le fond, c’est à dire le contenu de cette émission d’une durée record de 3 minutes 50 !

Thème unique : les emplois à la Mairie d’Aigues-Mortes des parents de l’adjointe aux Ressources Humaines.

En ce qui me concerne, la journaliste de France 2, m’a présenté un organigramme – à jour – que lui avait communiqué l’ancien Maire ( aucun problème ) où six noms étaient surlignés au feutre bleu, et elle m’a cité : Corinne H, Eve F, Laurent F, Camille G et Christophe T.

J’ai donc consulté les dossiers des intéressés et recherché s’il y avait d’autres agents présentant une parenté avec mon adjointe . Elémentaire mon Cher Watson, aurait dit Sherlock Holmes.

Voici le résultat – bien entendu vérifiable :

Sont employés à la Mairie d’Aigues-Mortes et présentant un lien de parenté avec l’adjointe aux R.H:

– Catherine R, recrutée en 1995 par la Municipalité Jeannot,
– Corinne H, recrutée en 1999 par la Municipalité Jeannot,
– Christophe T, recruté en 2000 par la Municipalité Jeannot,
– Laurent F, recruté en 2006, par la Municipalité Jeannot,
– Eve F, recrutée en 2012, par la Municipalité Bonato,
– Maxime G, recruté en Contrat d’Avenir en 2014 par la Municipalité Mauméjean.

Soit six emplois dont un provenant d’un recrutement effectué par Monsieur Cédric Bonato lui même en 2012, et qui ne peut donc être imputé à l’actuelle Adjointe aux Ressources humaines.

Reste donc cinq cas en quatre mandats pour une durée de 23 ans entre 1989 et 2018 !

Question:
Quels sont les quatre agents, parents de l’Adjointe aux R.H, dénoncés à la journaliste lors de l’émission, comme travaillant en C.D.D pour la Mairie par Monsieur Cédric Bonato, sans qu’il donne la moindre précision?

Réponse:
C’est simple, il n’ y en a pas!

Conclusion:
Mais où sont donc passés les 18 emplois « familiaux » annoncés par l’Association Anticor30 et découverts par notre Sherlock Holmes municipal ?

Alors dynastie ou pas, choquant ou pas, anormal ou pas, exagéré ou pas ?… chacun aura son opinion mais en pleine connaissance de cause!

Pierre Mauméjean