Bernard Pons, un grand serviteur de la République à Aigues-Mortes

Bernard Pons a été nommé chevalier de la Légion d’honneur le 21 mars 2008, et commandeur de la Croix de Victoria (le 15 mai 1972).

Il a été dans sa vie, Député Européen, Secrétaire d’État à l’Agriculture, Ministre de l’Outre-Mer, Ministre des Transports et de l’Équipement, Député de la Deuxième circonscription du Lot, Député de la Deuxième circonscription de l’Essonne, Député de la Vingt-deuxième circonscription de Paris et Député de la Seizième circonscription de Paris…

Le grand serviteur de la République qu’est Bernard Pons a finalement posé ses valises dans notre Cité.

Lors de la dédicace de son livre, « Aucun combat n’est jamais perdu » chez notre libraire locale Catygor, j’ai pu m’entretenir avec ce grand Monsieur qui du haut de ses 91 ans, et une vie politique extraordinairement remplie, nous livre aujourd’hui un témoignage inédit sur l’une des plus graves crises post-coloniales de l’histoire récente : la prise d’otages de l’île d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie, en 1988.