A l’an qué ven ! Que vive la fête d’Aigues-Mortes !

J’avais souhaité que cette Foire 2015 soit marquée du sceau de la convivialité, du partage et du respect.

Elle l’a été.

Oui, elle l’a été grâce à vous tous aigues-mortaises, aigues-mortais et amis aficionados venus des quatre coins de la France, sans votre participation rien n’aurait été possible.

Oui, Aigues- Mortes a  montré que sa fête reste incomparable : qu’il s’agisse de la journée à l’ancienne du premier dimanche, haute en couleurs et de grande qualité, qu’il s’agisse de  l’engasado  du mardi encore plus chargée d’émotion qu’à l’accoutumé, qu’il s’agisse de la journée des Péquelets du mercredi avec une première Aiguoparty ,pour petits et grands, particulièrement réussie.

Et que dire du vibrant hommage, plein de nostalgie, rendu au milieu du Plan aux anciens d’El Gallito et d’El Gallo … le célébrissime Valencia, résonne encore à nos oreilles…, sans oublier une mémorable journée des jeunes qui a fait danser les filles du comité des fêtes sur les tables de la Place Saint Louis…. !!!

Enfin quel magnifique spectacle nous a offert le défilé des repas de classe qui, sur des thèmes divers et cocasses, a soulevé les applaudissements enthousiastes des spectateurs.

Un grand merci à tous, aux services municipaux, au Comité des Fêtes et son Président Denis Meissonier, à notre speaker  que toute la Camargue nous envie, mon ami Gilbert, aux manadiers, gardians et aux apprentis raseteurs, merci aux peñas et à tous les bénévoles.

Enfin un grand merci à notre jeunesse qui a prouvé, tout au long des ces journées de liesse et d’alégria, qu’elle savait faire la fête et s’amuser dans le respect des traditions et de la sécurité.

Bravo à nos jeunes !

A l’an qué ven ! Que vive la fête d’Aigues-Mortes !

Mais comme chez les ventres bleus la passion des taureaux ne s’éteint jamais, nous allons préparer dès à présent  l’abrivado-bandido de Noël, avec la messe provençale, et la deuxième édition de la Fête d’hiver.

Vaquí!

Pierre Mauméjean

Maire d’Aigues-Mortes